top of page

Lumière, Métal & Garage, un 41 m² à Clignancourt

440 000 €

SOUS OFFRE

Un deux-pièces lumineux dans un ex-garage Renault

C'est l'histoire d'un garage de quartier comme celle du cinéma dans la chanson d'Eddy Mitchel. Un jour le rideau de fer tombe. Et l'histoire s'arrête. Jusqu'à ce qu'un promoteur indépendant le récupère pour le transformer. En building supermarché ? Ici, ce sera plutôt des logements. La légende dit que c'est dans cet ancien garage, à une rue de la porte de Clignancourt, que Jacques Mesrine y aurait fait réparer la voiture dans laquelle il trouvera la mort. Parce que le promoteur doit faire son métier, il accroche un panneau "programme immobilier" sur la vieille porte en bois avec un numéro de portable. Le futur maître des lieux, passe devant, voit le panneau, appelle le numéro, rencontre le promoteur, discute avec l'architecte, se projette et achète !

Il se passera trois ans entre ce premier coup de téléphone et le dernier carton déballé. Trois ans pendant lesquels le chantier va vivre aux rythmes des péripéties classiques de ce genre de projet : autorisations refusées, squat, problèmes de gros oeuvre... Mais au fil des mois, le garage se transforme pour laisser place à un bâtiment en "L" qui est en fait une succession de petits immeubles de deux niveaux accueillants différents types d'appartements, du grand loft en duplex au studio.

Les ponts élévateurs, les bidons d'huile et les caisses à outils ont laissé place à une jolie cour dallée aux espaces verts fleuris par ses copropriétaires. C'est au bout de cette allée que se trouve l'appartement, un deux pièces bordé de baies vitrées où se mélangent les styles, entre mobilier moderne, contemporain et pièces plus baroques.

L'appartement commence au niveau de la cour par un escalier privatif menant à l'espace principal qui se trouve à l'étage. Les 41 m² de cet intérieur se répartissent ensuite en deux pièces : un large séjour montant jusqu'à 4 mètres de hauteur sous plafond avec une cuisine semi ouverte, un espace bureau, un salon-salle à manger et une chambre dans laquelle se trouve la salle de bain.

Postmoderne ? Industrialo-classique ? S'il est difficile de définir le style de cet appartement tant il est varié, on peut sans hésiter dire qu'il est atypique ! Atypique par ses origines, atypique par son organisation, atypique par celui qui l'habite !

Les infos clés

Surface Carrez : 

Étage

Espaces Extérieurs

Chauffage

Eau chaude

Exposition du séjour

41 m²

RDC et 1er

Appartement sur cour avec petite table pour 2 personnes

Chaudière individuelle

Chaudière individuelle

Sud

Nombre de pièces

Ascenseur

Gardien

Local vélos

Parking

Période de construction

2

/

/

/

/

2017

Les diagnostics

Consommations énergétiques

DPE - G.png

Émissions de gaz à effet de serre

GES - C.png
Localisation et quartier

Il suffit de passer la porte cochère pour changer de monde. On laisse l'effervescence populaire de la rue derrière soi pour découvrir un havre de paix. Avec ses beaux volumes et ses belles verrières qui le baignent de lumière, cet appartement sera parfait pour y vivre en solo ou à deux dans un cadre ayant beaucoup de cachet.

En deux mots

Situé à 20 minutes à pieds de la Butte Montmartre, entre les Puces de Saint-Ouen et la mairie du XVIIIème, cette portion de quartier conserve encore une dynamique très populaire qui tend à laisser place à davantage de mixité s'accompagnant d'un renouvellement de l'offre commerciale. Avec la rue commerçante de la rue du Poteau et l'éclosion du Village Versigny, l'offre en termes de bonnes adresses ne manque pas. L'offre de transports est aussi très complète avec la ligne 4 à 2 minutes à pieds de l'appartement et la ligne 3 du tramway. Côté équipements sportifs, la piscine Bertrand Dauvin comme le stade Jesse Owens offrent de nombreuses possibilités.

Informations juridiques

Ces biens aussi pourraient vous intéresser
bottom of page